Le vitrail dans la demeure des origines à nos jours Article : Vitraux d’Henri Guérin pour des demeures privées

Du 4 au 8 juillet 2016 s’est tenu à Troyes le XXVIIIème Colloque du Corpus Vitrearum portant sur « le vitrail dans la demeure ».

Riches journées d’échanges auxquelles ont participé historiens de l’art du vitrail, conservateurs du patrimoine, conservateurs­restaurateurs de vitraux et ingénieurs en laboratoire.

 

Actes du XXVIIIe colloque international du Corpus Vitrearum, organisé par Karine Boulanger et Michel Hérold, Troyes, Centre de congrès de l’Aube, 4­8 juillet 2016.
Textes réunis par Karine Boulanger.
Coédition du département de l’Aube et du Centre André Chastel.

Editions Snoeck, Gand, 2018, 352 pages € 35,00

“Le décor vitré de la demeure est un domaine de la recherche souvent considéré comme secondaire. Pourtant, les documents qui mentionnent le vitrage et le décor vitré des édifices privés sont abondants, et les œuvres recensées pour le Moyen Âge et la Renaissance, comme pour les XIXe et XXe siècles méritent une étude attentive, à l’égal des verrières monumentales religieuses. Contribuer à transformer notre regard sur le vitrail en y intégrant ses multiples manifestations dans la demeure, partir activement à la recherche d’œuvres souvent difficiles à reconnaître, rassembler les travaux déjà menés dans les pays membres du Corpus Vitrearum s’est imposé comme un défi à relever, riche de promesses.”

L’article de Sophie Guérin Gasc consacré aux vitraux d’Henri Guérin dans les demeures privés : “Dialogue avec l’architecture contemporaine, du mur animé au vitrail­paysage” reprend le thème du poster présenté pendant le colloque.